Le Chazier est mort, Vive la Dore !

Le seuil du Chazier est situé sur la commune de Vertolaye sur la rivière Dore. De 60 m de long pour 1.6 m de hauteur, ce seuil constituait un verrou pour l’accès des poissons migrateurs à la partie haute de la Dore. C’est plus de 28 kms de cours d’eau avant le premier ouvrage infranchissable que constitue le pont busé de Marsac en Livradois (celui-ci devrait être traité en 2016).

La FDPPMA63 a acquis cet ouvrage il y a quelques années dans le but de l’araser. Une première brèche avait été ouverte en rive gauche il y a 20 ans puis agrandie en 2008 en même temps qu’une seconde brèche. Malgré cette déstabilisation l’ouvrage n’a pas cédé et était considéré comme non conforme suivant le classement du L214-17-L1. La FDPPMA a donc décidé son arasement total. Les travaux ont été réalisés en octobre 2015 par l’entreprise Dumeil. Après 2 jours de travaux la rivière a retrouvé un profil naturel de radiers et courants plutôt qu’un grand plat de 300 m de long peu productif. Suite à ces travaux, les berges seront suivies et d’éventuels désordres traités en collaboration avec le Contrat territorial Dore amont.

Les travaux ont été financés à 70% par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, les sommes restantes ont été financées par la FNPF et la FDPPMA63.

Avant :Le Chazier avant

Après:

Le Chazier après