Le grand cormoran

Le grand cormoran se nourrit principalement de poissons vivants qu’il pêche en plongeant par intermittence, entre deux parcours à la nage, dans des eaux à faible courant ou stagnantes. Bien que la plupart de ses proies ne dépasse pas 20 cm, il est capable de capturer des poissons d’un kilogramme. Il peut aussi consommer des crustacés et des amphibiens.

Cet oiseau a une taille moyenne de 90 cm pour 150 cm d’envergure et un poids de 2 à 3,7 kg.

Cette espèce peut être sédentaire, partiellement migratrice ou migratrice selon les populations.

Considéré, en Europe comme une espèce menacée dans les années 1970, la sous-espèce continentale du grand Cormoran (Phalacrocorax carbo sinensis), ainsi que la sous-espèce marine (Phalacrocorax carbo carbo) ont été protégées dans tout l’espace européen par la Directive oiseaux de 1979 puis au titre du régime général de protection de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article de la directive 2009/147/CE du 30 novembre 2009 concernant la conservation des oiseaux sauvages.

Toutes ces populations sont en accroissement depuis le milieu des années 1980.

Depuis une dizaine d’années, le cormoran hiverne sur la vallée de la Dore d’octobre à mars.

À la demande d’organisations de représentants de pisciculteurs et de pêcheurs, des autorisations de tirs de régulation ont été accordées dans plusieurs pays pour protéger les piscicultures ou des espèces protégées de poissons vivant en eaux libres et qui seraient menacées par une pression de prédation jugée excessive.

Ainsi, en France, le cormoran est protégé mais le Code de l’environnement permet, à certaines conditions de déroger à l’interdiction de sa destruction.

A ce titre, l’AAPPMA du Livradois est habilitée à réguler l’espèce depuis quelques années.

Pour la saison 2017/2018, 20 oiseaux peuvent être prélevés sur notre territoire:

  • 10 oiseaux sur la 1ere catégorie
  • 10 oiseaux sur les eaux closes

Sur cinq ans, on peut considérer que la population de cormorans hivernant sur notre territoire est relativement stable.  Trois cormorans prélevés sur la Dore en période de gel des étangsUn barbeau d’environ 300 gPerche, brème, barbeau: un prélèvement très varié

CB