Présentation

AAPPMA63

AAPPMA 63 – Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique du Livradois.

En Pays d’Ambert, au sein du Parc Naturel Régional Livradois-Forez, au Sud, Sud-Est du département du Puy-de-Dôme notre AAPPMA exerce son activité sur un vaste territoire comprenant rivières et ruisseaux, offrant à la truite et parfois à l’ombre un habitat de qualité. Des plans d’eau diversifient les milieux proposés.

Structure de base de la pêche associative, elle remplit ses obligations dans le cadre des agréments concédés par l’état. Reconnue d’utilité publique elle contribue à défendre le milieu aquatique et l’environnement.

L’AAPPMA est adhérente Eau et Pêche Livradois-Forez.
aappma-reciprocitaire

Ses missions sont multiples :

  • Détenir et gérer les droits de pêche.
  • Participer activement à la protection des milieux aquatiques et leur patrimoine piscicole.
  • Effectuer tous travaux et intervention de mise en valeur piscicole nécessaires (inventaire piscicole, réserves, opérations de repeuplement).
  • Mener des actions d’informations, de formations, d’animations en matière de protection des milieux aquatiques et du patrimoine piscicole.
  • Permettre, voire promouvoir une cohérence de gestion, de protection du même bassin.

Le mot des techniciens de la FDPPMA63

Les cours d’eau du Livradois Forez sont très marqués par l’histoire récente. La déprise agricole a accéléré les processus d’enrésinement des cours d’eau, la forte tradition des moulins a favorisé l’hydroélectricité. De plus, géologiquement, le substrat granitique ne permet pas de stocker de grandes réserves d’eau ce qui provoque de faibles niveaux d’étiage. Toutefois, malgré ces handicaps, lorsque l’on étudie ce très vaste réseau hydrographique, nous ne pouvons que constater le très bon état piscicole de la plupart des cours d’eau du bassin versant de la Dore, et que dire de l’excellente qualité de ceux du bassin versant de l’Ance du Nord.

La faible densité démographique et l’agriculture extensive permettent de préserver le patrimoine piscicole à tel point que, depuis des années, sur de nombreux cours d’eau nous préconisons la mise en place d’une gestion patrimoniale (sans déversement de poissons). Cette gestion permet, sur les cours d’eau étudiés, de maintenir des densités optimales en poissons autochtones et la plupart des indices obtenus (IPR) demeurent bons, voire excellents.

Outre l’aspect piscicole, c’est encore sur ce secteur que l’on trouve les plus belles populations de moules perlières de la région et dans le petit chevelu survivent encore des écrevisses à pattes blanches.
Il est donc essentiel de préserver cette qualité de milieu, la mise en place d’un SAGE et de trois contrats territoriaux sur le bassin versant de la Dore et d’un contrat territorial sur l’Ance sont des chances pour ce territoire. Non seulement ces outils sont essentiels pour renforcer la vigilance sur les cours d’eau concernés, mais ils sont là pour améliorer les principales perturbations et aboutir au bon état écologique.

Espérons que ces constats et outils seront suffisants pour assurer un avenir piscicole radieux dans le Livradois-Forez.

Pour l’équipe technique
Le Chargé de Mission, F Desmolles
fond_bg_3