Eaux libres

Catégorie Piscicole : 1ère

Domaine Privé

L’activité pêche des 1500 adhérents de l’AAPPMA du Livradois peut s’exercer dans de nombreuses rivières, ruisseaux et affluents (1400 km). Les baux de pêche concédés nous confèrent le droit de pêche. Comportons-nous en invités, afin de pérenniser l’exercice de la pêche en toute quiétude sur des parcours de qualité et en réciprocité complète (Départementale, Interdépartementale, CHI, EHGO, URNE).

Dore, Dolore, La Faye, Doulon, Miodet, Ance (du Nord) sont les principales rivières du secteur. Dorette et gros ruisseaux du Livradois et du Forez sont des parcours prisés.

Mais aussi « cerise sur le gateau », « chevelu et rases » d’altitude attirent les amoureux et aficionados de la pêche en ces lieux.

CARTE°2

La Dore

Pont de la Dore

Catégorie Piscicole : 1ère

La Dore prend sa source en Livradois à 1 000 m d’altitude. Ruisseau coulant sur des terrains granitiques au milieu des forêts, son flot grossit avant de serpenter dans la plaine d’Ambert où elle reçoit son principal affluent la Dolore. Puis, jusqu’à Courpière, la Dore s’écoule à travers des gorges, en une succession de radiers, plats et plats courants.

En amont d’Arlanc, le peuplement piscicole de la Dore et de ses affluents est uniquement constitué de truites fario caractérisées par une robe brune délicatement tachetée de noir et de rouge.
D’Arlanc à Ambert, poissons blancs et carnassiers font malheureusement leur apparition. En été, de belles fritures d’ablettes, goujons et autres petites espèces raviront les pêcheurs les plus opiniâtres.
En aval d’Ambert, dès son entrée dans les gorges, le cours d’eau s’accélère, truites et ombres investissent à nouveau la rivière. Ici, les soirs d’été peuvent réserver de belles surprises, à la mouche. Attention, la taille de la truite est de 23 cm… et les tacons nombreux, soyez vigilants lorsque vous les relâchez.

Dans cette partie de Dore moyenne, il est important de pêcher les affluents. Petits ruisseaux, rivière de plaine, grande rivière courant, la diversité des faciès d’écoulement permet de pratiquer toutes les techniques : toc et vairon manié en début de saison, cuiller et mouche par la suite. La réussite réside en la qualité de la prospection, dans ce secteur il faut être curieux et tenter sa chance

 

La Faye

La Faye

Catégorie Piscicole : 1ère

Principal affluent de la Dore moyenne, la Faye prend sa source à plus de 1 000 m d’altitude aux confins du département.

Cette rivière est tour à tour tumultueuse et soudain plus calme, coulant en forêt ou au fond de ravins. Très rapidement, elle augmente la largeur de son cours grâce à de nombreux affluents. L’ensemble de ces caractéristiques lui confère une grande variété d’écoulements, de refuges et de caches influençant directement la richesse en truites du cours d’eau, ainsi que la variété des techniques de pêche pouvant être mises en œuvre.

 

L’Ance (du Nord)

L'ance
Cette magnifique rivière, fleuron de l’AAPPMA, prend sa source sur les hauteurs des monts du Forez du côté de Pierre-sur-Haute à plus de 1 400 m d’altitude.

Dans sa partie amont, jusqu’à Saint-Anthème, les eaux torrentueuses de l’Ance et de l’Ancette sont grossies par de nombreux petits ruisseaux de montagne ou «rases» dévalant à proximité de fermes d’altitude appelées jasseries. Ici toutes les techniques peuvent être utilisées, le toc assurera des captures toute l’année. Dans tous les cas, privilégiez une grande canne qui vous permettra de pêcher discrètement sur les plateaux et de passer inaperçu sous les frondaisons des arbres.

Plus en aval, avec l’arrivée de ruisseaux importants (l’enfer, Tioleron), l’Ance ralentit sa course et dessine quelques méandres dans la plaine de Saint-Clément-de-Valorgue, où radiers et plats se succèdent pour faire le bonheur de très nombreux pêcheurs. Si toutes les techniques peuvent être pratiquées, l’Ance reste le paradis des moucheurs grâce à un peuplement préservé de truites et d’ombres communs autochtones.

 

Parcours sportif NO KILL

sport
L’Ance du Nord est une rivière emblématique de l’est du Massif Central, notamment grâce à son importante population d’ombres communs qui attire de nombreux pêcheurs.

Sur le secteur proposé ici, elle étale ses méandres, alternant radiers, plats, fosses,… autant de postes qui permettent la pratique de nombreuses techniques d’eaux vives.
La remise à l’eau des poissons est obligatoire du Pont du Roure (St Clément) au pont de la Thiolière (St Romain) depuis 2011.

  • Caractéristiques : à 890m d’altitude
  • Longueur : 3700 m
  • Niveau : Confirmé
  • Accès : par la D261 qui longe la rivière sur cette portion.
  • Départ : parkings matérialisés répartis le long du parcours.
  • Techniques : Toutes techniques avec remise à l’eau obligatoire.
  • Poissons : Ombres, truites, espèces d’accompagnement.

Soyez modérés dans vos prélèvements. La ressource n’est pas inépuisable. Cherchez, trouvez, pêchez, prélevez mais avec modestie et surtout respectez sites et poissons.